Kuni Minga, le premier Papou du Comminges

Kuni Minga, le premier Papou du Comminges
Rugby XIII – Rugby à XIII Publié le 10/02/2018

Kuni Minga, le premier Papou du Comminges 201802101371-full
Kuni Minga a été un des meilleurs marqueurs d’essais sous les couleurs toulousaines./ DDM Xavier de Fenoyl
Zoomer
C’est incontestablement cette saison un des événements majeurs du marché des transferts d’Elite 1. L’ailier ou centre papou Kuni Minga, âgé de 25 ans, vient de signer, pour le restant de la saison, au Racing de Saint-Gaudens.

Il jouait auparavant dans l’équipe professionnelle du Toulouse Olympique, avec laquelle il a évolué en League One puis en Championship, l’antichambre de la Super League.

Cet ailier racé, véritable bombe faite de puissance, d’appuis et de vitesse, a été un des meilleurs marqueurs d’essais de ces compétitions sous les couleurs toulousaines.

Mis à l’écart du groupe professionnel cette saison pour des raisons qui appartiennent au club toulousain, Kuni vient de faire un essai à l’USAP, a eu des contacts avec des clubs de Championship mais a choisi de signer à Saint-Gaudens, où il retrouve Gilles Dumas, l’entraîneur qui, il y a 5 ans, lui avait ouvert les portes du centre de formation du T.O. Comme quoi, certaines choses ne s’oublient pas. Le joueur passera donc le restant de la saison sous les couleurs des Ours, où il se refera une santé sportive.

Le premier «Papours» du Comminges
Papou depuis toujours, Ours depuis quelques jours, la contraction des deux termes en fait le premier «Papours» du Comminges et de l’histoire du Racing !

Kuni Minga sera présent avec ses nouveaux équipiers, ce dimanche, pour le déplacement à Saint-Estève (une rencontre initialement prévue à Jules-Ribet mais inversée en raison d’un doublon avec le XV qui reçoit Nogaro). Le groupe de Gilles Dumas, qui pourrait être privé de Carlos Château victime d’une grosse entaille au tibia mais rien de plus grave, va pouvoir se tester à l’extérieur, chez un des gros bras de ce championnat (5e, 14 pts). Après sa probante victoire face au leader Avignon, les Ours (7e, 9 + pts) ont retrouvé un capital confiance digne de ce nom et seront attendus avec méfiance par des Catalans qui, une semaine avant les Saint-Gaudinois, avaient eux aussi fait tomber Avignon, 26 à 16. Et qui viennent de seulement s’incliner 28 à 24 à Lézignan. Mais qui se souviennent de la victoire Commingeoise la saison passée !

À Saint-Estève (dimanche, 15 h 30), Saint-Estève/Saint-Gaudens. Arbitre : Mickaël Lannes (Roussillon)
Éric Sentucq

Entrée en lice des Ours en Coupe Lord-Derby à Pia

Entrée en lice des Ours en Coupe Lord-Derby à Pia
Rugby XIII – Amateurs – Rugby à XIII Publié le 13/01/2018
Entrée en lice des Ours en Coupe Lord-Derby à Pia 201801131140-full
Les Ours ne devront pas se poser de questions et envoyer du jeu./ photo DDM.
Zoomer
Si les Ours semblent monter en puissance au fil des matchs, la victoire s’est toujours soustraite à leurs bonnes intentions lors des 4 premiers matchs de championnat. Face à Limoux, Carcassonne, Lézignan et Albi, les Ours n’ont récolté que deux points de bonus défensif ; un magot mal payé tant leurs prestations, notamment face à Lézignan (à Jules-Ribet) et Albi (dans le Tarn) auraient mérité une plus juste récompense. Mais ainsi vont les choses du sport. Si tout devait se payer au mérite, cela se saurait depuis longtemps ! Mais c’est tout de même une satisfaction, pour l’ensemble du club, de voir les Ours rivaliser avec leurs prestigieux adversaires. La volonté de tout le groupe est là, qui se prouve à chaque confrontation, en témoignent les 40 plaquages en 80 minutes prodigués par Clayton Williams sur les adversaires Albigeois.

Besoin d’une victoire
Après ces 4 joutes de championnat, se profile ce dimanche le 16e de finale de la Coupe Lord-Derby (pour les non initiés, c’est la Coupe de France). Pour cette échéance, les garçons de Gilles Dumas vont se rendre chez les Baroudeurs de Pia, qui évoluent désormais en Nationale. Pia, c’est un grand nom du rugby à XIII (4 fois champion de France, 3 fois vainqueur de la Coupe), qui a désormais perdu quelques couleurs : un mal qui frappe de nombreux clubs, Saint-Gaudens en sait quelque chose. Quoi qu’il en soit, les Baroudeurs ont effectué un excellent début de saison, terminant en tête de la phase initiale de Nationale, ce qui prouve leur bon degré de forme et de confiance. De plus, jouer un club d’Elite devant son public est forcément galvanisant.

Gilles Dumas, le coach des Ours sait tout cela. «D’autant que nous avons été battus là-bas, à ce même stade de la compétition, il y a 4 ans» précise-t-il. «À nous de faire en sorte d’être sérieux et de nous faciliter la tâche. Car nous avons besoin d’une victoire pour lancer notre saison en vue de matchs de championnats à venir plus abordables» termine l’ancien 1/2 de mêlée international qui disposera d’un groupe étoffé, une seule incertitude étant répertoriée, celle de Carlos Château, en délicatesse avec une épaule.

À Pia (dimanche, 15 heures), Baroudeurs de Pia/Ours de Saint-Gaudens

Éric Sentucq

201801131140-full

Les Ours ont touché l’exploit du bout des griffes

Les Ours ont touché l’exploit du bout des griffes
Publié le 19/12/2017

Les Ours ont touché l'exploit du bout des griffes 201712191545-full
Pendant 70 minutes, les Ours ont bousculé Lézignan./ Photo DDM, Jal

Si près, si loin… Les Ours Saint-Gaudinois sont passés tout près de l’exploit, dimanche, sur la pelouse grasse de Jules-Ribet. Si près qu’ils ont touché la victoire du bout des ongles, ou plutôt des griffes, un dénouement qu’ils auraient mérité tant la débauche d’énergie des hommes de Gilles Dumas fut exemplaire.

En menant 30 à 16 à 10 minutes du terme, on pouvait penser que le plus dur était fait pour les garçons de Cyril Moliner, qui avaient passé cinq essais à leurs adversaires.

«Oui mais voilà, en rugby à XIII, tout va très vite, on le sait bien, commente, fataliste, Gilles Dumas. À 30 à 16, on manque le break sur un 2 contre 1 mal négocié entre Carlos Château et Brad Wall. Nous avons eu là l’occasion de tuer ce match. Mais ensuite, sur les dix dernières minutes, on n’a plus vu le ballon et on a été contraints à défendre. On prend un premier essai. Puis il y a une décision arbitrale que je ne comprends pas où on récupère le ballon sur une grosse séquence défensive mais l’arbitre nous pénalise. On prend sur le coup un nouvel essai qui nous fait mal au moral. Et puis à la dernière minute, le talent de Gregorius a parlé, un joueur qui a un autre niveau que celui de l’Elite 1. Alors oui, c’est rageant et frustrant. On avait fait le plus dur. Pendant 70 minutes, on a largement dominé cette équipe de Lézignan. Cela dit, ceux qui nous voyaient gagner un match lors de ces trois premières rencontres de championnat n’étaient pas très nombreux. Il faut donc relativiser car on avait un calendrier très compliqué. Et la reprise après la trêve, le 6 janvier, sera du même acabit avec un déplacement à Albi. Nous, on va continuer à y croire et à bosser».

Lézignan 32-Ours de Saint-Gaudens 30
Mi-temps : 10 à 18.. Arbitre : Fabien Nicaud

Pour les vainqueurs : 6 E Tort (19), Grandjen (37), Sarda (55), Gregorius (70, 79), Albert (77) ; 4 T Benausse (37, 55, 70, 79)

Pour les vaincus : 5 E Wall (5, 64), Dumas (11), Reveillon (30), Coyle (40) ; 5 T Lucas

RACING SAINT-GAUDENS : Lucas, Roux, Jordan Stéfani, Reveillon, Château, (o) Wall, (m) Dumas, Williams, Wastjer, Coyle, Molinier, Quemener, Vizcay. Sur le banc : Caparros, Bousquet, Barat, Maxime Stéfani, Talazac.

Lézignan : Ferret, Sarda, Gregorius, Albert, Tort, (o) Grandjean, (m) Benausse, Tisseyre, Maurin, Blanke, Costes, Stacul, Ors. Sur le banc : Mencarini, Tualima, Alran, Grandjean, Ratier.

E.S.

Les Ours du Racing s’inclinent une 2e fois

Les Ours du Racing s’inclinent une 2e fois
Rugby XIII Publié le 13/12/2017

 

Les Ours du Racing s'inclinent une 2e fois 201712131681-full
Les Ours et Carlos Château à terre./ Photo DDM

Face à des Carcassonnais plutôt vexés de leur défaite initiale à Avignon, les Ours de Gilles Dumas, qui ont dû déplorer l’absence de dernier moment de Jean-Baptiste Bousquet, ont tenté de rivaliser mais sans parvenir à contrarier les desseins des Audois qui entamaient la rencontre sur le bon tempo, avec un essai de l’arrière Soubeyras. Cyril Moliner, quelque 10 minutes plus tard, exploitait un intervalle et permettait aux siens de revenir au score mais c’était tout, et trop peu, pour inquiéter les canaris.

Cela avait le don de remobiliser les locaux qui allaient à dame à 3 nouvelles reprises avant la mi-temps. Le trou était fait pour les hommes du capitaine Escamilla, qui géraient la seconde partie de la rencontre en ajoutant deux essais pour logiquement empocher le gain d’une rencontre qui ne reflète toutefois pas totalement la physionomie du match, qu’on estime «très équilibrée dans le jeu» dans les rangs du Racing. «Effectivement, nous faisons jeu égal durant une bonne partie de la première mi-temps» insiste Gilles Dumas qui revient toutefois sur le problème récurrent des Ours en ce début de saison «Nous commettons 3 fautes individuelles qui offrent 3 essais cadeaux aux Carcassonnais» insiste-t-il.

Bref, il y a du pain sur la planche pour trouver cette maturité dans le jeu qui dégage, de fait, de la sérénité. Une arme qu’il serait de bon ton de retrouver avant la réception, ce dimanche de Lézignan. Les gars des Corbières restent sur… deux défaites incompréhensibles, à Toulouse puis chez eux face à Avignon. Sûr, ils vont vouloir réparer ça dimanche à Jules-Ribet.

Un Ours averti en vaut deux…

À Carcassonne, Carcassonne bat Racing Saint-Gaudens 28 à 6
Mi-temps : 18 à 6. Arbitre : M. Pereira (Tarn)

Vainqueurs : 6 E Soubeyras (9), Izard (27, 52), Barrau (32), Albert (38), Tost (67) ; 1 P (43), 1 T (9) Alberola.

Vaincus : 1 E Moliner (21), 1 T Lucas

Saint-Gaudens : Lucas, Roux, Jordan Stefani, Reveillon, Château, (o) Wall, (m) Dumas, Williams, Wastjer, Coyle, (cap) Moliner, Quemener, Vizcay. Sur le banc : Maxime Stefani, Barat, Caparros, Talazac.

Éric Sentucq

Les erreurs de Saint-Gaudens

Rugby à XIII. Elite 1. Deux défaites.
Publié le 14/11/2016

Les erreurs de Saint-Gaudens 201611141603-full

Les Commingeois ont bien essayé de s’accrocher./ Photo DDM, B.R.
L’AS Carcassonne s’est imposée facilement chez le promu saint-gaudinois. Les Audois, bien plus expérimentés, n’ont pas eu à forcer beaucoup sur leurs talents pour venir à bout des Commingeois. Sur la pelouse mouillée du stade Jules-Ribet rendant les conditions de jeu difficiles, ils ont su profiter du manque de fébrilité de leurs adversaires pour prendre un net avantage au score.

Les Ours se seront montrés très courageux, mais ils n’ont pu éviter des erreurs pour prétendre faire un jeu égal face à une des toutes meilleures équipes du championnat..

L’ailier Ludovic Renu, bien lancé sur leur côté droit, ouvre le score en coin à la 12e minute. L’égalisation à la 24e réussie par Carlos Chateau est la résultante d’un mouvement collectif qui montre que l’équipe est bien en place et décidée à vendre cher sa peau d’Ours. Les Saint-Gaudinois jouent mieux et déstabilisent leurs adversaires qui, indisciplinés au grand dam de leur entraîneur, n’en demeurent pas moins capables d’exploiter les moindres failles. Les erreurs d’appréciation ponctuelles des Saint-Gaudinois vont être fatales à deux reprises. Alexis Escamilla déborde sur le côté gauche à la 33e minute et, à la toute dernière seconde de la mi-temps, Clément Soubeyras intercepte un ballon mal négocié par la défense commingeoise et aplatit plein centre.

Ils n’auront pas été avares de leur courage les Saint-Gaudinois en seconde période, contraignant avec ténacité leurs adversaires à défendre leurs dix derniers mètres. Du rentre-dedans qui ne paiera guère. Les intrusions carcassonnaises dans le camp Saint-Gaudinois sont rares, mais elles seront concrétisées. Les Carcassonnais ne montrent peut-être pas la forme mais, dans le fond, leur équipe est techniquement bien plus supérieure. Le jeu rapide des ailiers fait mouche à deux nouvelles reprises, 52e et 77e minutes, Ludovic Renu à gauche puis Alexis Escamilla à droite, se distinguent encore. La réponse de Thibault Marsand à la 54e ne fut pas suffisante.

«On a fait l’effort, convient Russell Bussian. Notre équipe est physiquement beaucoup mieux. Nous nous reconstruisons peu à peu. Mais on a rendu le ballon trop facilement et çà nous a coûté très cher. On paie encore les erreurs dues à notre manque d’expérience.»
Brice Rohaut 

Carcassonne, la saveur des grandes heures

Publié le 11/11/2016

Carcassonne, la saveur des grandes heures 201611110777-full

La réception de Carcassonne augure de prochains matchs face à de grosses équipes./Photo DDM, Jal
Le début de l’hiver sera rigoureux. On ne trompe pas un Ours sur ce genre de question. La venue de Carcassonne rappellera à beaucoup les grandes heures du rugby à XIII en Comminges mais annoncera aussi le début des frimas de la présente saison. Car après Carcassonne, viendront successivement les rencontres face à Limoux, Saint-Estève, Lézignan et Avignon pour terminer la phase aller juste avant une trêve des confiseurs qui sera forcément la bienvenue.

Mais pour l’heure, le co-président Gilles Dumas est plutôt satisfait de ses troupes. «Pour une remontée en Elite, ce n’est pas mal du tout ; avec deux victoires, le bilan est positif. Par contre, effectivement, nous n’avons pas encore affronté les grosses équipes. Nous commençons dimanche avec Carcassonne, une équipe en forme qui vient de battre le Champion de France en titre, Limoux. Et nous nous attendons à une grosse partie de ses internationaux. En face, il y aura cette équipe de Saint-Gaudens qui s’accroche à domicile, et dont j’attends un bon comportement» analyse le nouveau consultant du rugby à XIII sur l’Equipe TV.
Des joueurs de retour

Pour ce, le groupe à la disposition de Russel Bussian devrait compter sur les retours de Laurent Trescasa, Josh Coyle, Carlos Château et Alex Caparros. Bref, un effectif quasi au complet, si ce n’est l’absence de Cyril Moliner, toujours privé de contact après une opération aux yeux. Mais des Ours enrichis de l’arrivée, en début de semaine, du jeune pilier ou 3e Australien Dylan Fuad, stagiaire pro qui a disputé la finale du championnat Australien U20 avec son équipe de Penrith. Le garçon est d’ores et déjà qualifié et pourra prouver sur le terrain le bel enthousiasme qu’il montre à l’entraînement. Autre arrivée à venir, mais à mettre au conditionnel, celle d’un seconde ligne Néo-Calédonien, donc français, qui joue en Australie. Mais dont l’envie serait d’évoluer en métropole. Ce n’est pas concrétisé, mais l’affaire est à suivre.

À Saint-Gaudens (dimanche, 15 heures), Ours du Comminges/Carcassonne. Arbitre : Mohamed Drizza (Hérault). Lever de rideau rugby féminin : Saint-Gaudens/Toulouse (13 h 30)
E. S. 

Saint-Gaudens réagit trop tard

Saint-Gaudens réagit trop tard
Publié le 03/10/2016
Elite 1 – Rugby à XIII. Elite 1. Deux défaites pour les représentants haut-garonnais.

Difficile d’arrêter Carlos Chateau pour la défense Lot et Garonnaise./Photo DDM, Lea Forrat
> L’ESSENTIEL

Hier, Saint-Gaudens avait à cœur de l’emporter face à Villeneuve pour leur première à domicile. Une première mi-temps approximative de la part des «bleu et blanc» a permis aux Lot-et-Garonnais d’inscrire deux essais et de mener de douze points à la pause.

Mais les Ours n’avaient pas dit leur dernier mot et ils ont offert une seconde période riche en intensité. Ils se rapprochaient au score avec un écart de deux points seulement.

Malheureusement, les incompréhensions arbitrales les ont fait sortir du match et nous en resterons sur ce score.

> LES HOMMES

Valentin Dumas a régalé le public avec sa vitesse et ses prises d’intervalles. Son essai inscrit à la 50e minute reflète son travail. Carlos Chateau n’a cessé de percer la défense adverse et a fait avancer les bleus et blancs tout au long de la rencontre.

> ILS ONT DIT

Christophe Canal (entraîneur de Villeneuve) : «Nous avons une mi-temps chacun, que ce soit sur le plan du jeu et sur celui du score. On a fait face à une équipe de Saint-Gaudens qui avait envie de jouer, mais on ne s’est pas laissés déborder. On est venu chercher les trois points, c’était l’essentiel pour nous.»

Carlos Chateau (joueur de Saint-Gaudens) : «Nous n’avons pas su gérer notre première mi-temps et nous sommes bien revenus certes mais trop tard. La défense adverse était trop bien en place pour qu’on puisse profiter des occasions. Il faudra rentrer prêt dorénavant pour ne pas avoir à courir après le score.»
saint-gaudens 10 – villeneuve-sur-lot 12

M-T : 0 – 12 ; arbitre : Christophe Grandjean.

Vainqueurs : 2 E El Azizi (29), Gautier (38) ; 2T Decarnin (29,38).

Vaincus : 2 E Maclou (46), Dumas (50) ; 1T Dumas (50)

Evolution du score : 0-4,0-6,0-10,0-12 /4-12,8-12,10-12

RACING CLUB SAINT-GAUDENS : Stefani ; Marsand, Arreou, Saint-Germes, Chateau ; Dumas (cap) (o), Wall (m) ; Telai, Henrion, Trescasa, Wastjer, Taofifenua, Coyle.

Sur le banc : Maclou, Caparros, Sentenac, Stefani, Diaz.

VILLENEUVE-SUR-LOT RL : Lasvenes. T ; Nachit, Lasvenes. B, Demartini, Farud ; Gautier (m), Villegas (o) ; Novais, Decarnin, Maria, El Azizi, Barthau, Fakir.

Sur le banc : Yakan A Bessone, Lecheheb, Njiensi, Bouafia, Bachoukh.
L. F.   source

Lescure sur la fin

Publié le 27/04/2016

Elite 2 – Rugby à XIII.Elite 2
Pour le dernier match de la phase qualificative, les Ours du Comminges n’ont pas su se défaire des Minotaures de l’Arthès ; mais il s’en est vraiment fallu de très peu. Ce match avait le parfum des matchs de préparation, joué avec l’envie de bien faire et de pratiquer un beau rugby. D’ailleurs les essais marqués en première période sont tous de très belle facture, notamment ceux de Thibaud Marsand et le premier de Carlos Château. En ajoutant deux cartons (faute collective pour les Ours, le match était aussi âpre et engagé) et quelques fautes d’arbitrage tous les ingrédients du match complet étaient réunis, les deux équipes menant tour à tour. C’est finalement Lescure qui basculait en tête à la mi-temps. La deuxième période sera encore plus âpre. Un nouveau carton jaune pour Saint-Gaudens ; mais aussi un carton rouge pour Lescure. Malgré une erreur d’inattention en début de seconde période leur coûtant un essai, les équipiers de Josh Coyle ont su revenir pour prendre la tête grâce à deux essais consécutifs de Caparros et Château. Mais voilà, le manque de concentration chronique des jeunes Ours permettra aux Tarnais d’inscrire deux essais en fin de match et d’obtenir la victoire, synonyme pour eux de la première place de la Poule A. Pour sa part, les Ours recevront ce week-end, en ¼ de finale, Carpentras, qui est venu à bout de Baho (26 à 16) lors du barrage de ce dimanche. En tous cas, les Ours sont prêts et n’aspirent qu’à une chose : se qualifier pour la demi-finale et retrouver La Réole ! Sur terrain neutre !

A Saint-Gaudens (stade Jules-Ribet), Lescure-Arthès bat Ours de Saint-Gaudens sur le score de 30 à 28 (mi-temps 18 à 12)

Pour Lescure : 6 essais (18′, 22′, 37′, 42′, 77′, 79′) 3 transformations (18′, 37′, 71′)

Pour les Ours : 5 essais de Marsand (7′), Château (25′, 71′) , Coyle (56′), Caparros (67′) 1 pénalité (15′) transformations de Dumas (7′, 67′, 71′)

Ours de Saint-Gaudens : Château, Marsand, Lucas, Courtade, Meynaud, Dumas (o), Lorjou (m), Coyle (cap), Maclou, Chanfreau, Moliner, Trescasa, Sentenac. Sur le banc : Jordan Stefani, Diaz, Caparros, Boulbes.
La Dépêche du Midi

XIII : les Ours en 1/2 finale du championnat à VII

Publié le 15/04/2016

Coincées entre le déplacement en championnat, dimanche dernier à Lescure-Arthès, qui aurait dû être le dernier de la phase qualificative, et la réception, le dimanche 24 avril, de cette même formation de Lescure-Arthès pour un match de rattrapage du championnat qui sera réellement le dernier de la phase qualificative, les demi-finales du championnat de rugby à VII se disputent samedi à Carcassonne. Les Ours du Comminges y ont glané leur place, mi-octobre, en venant à bout de Villeneuve sur Lot et Villegailhenc, du côté d’Albi. Le système des demi-finales est simple : deux poules de trois équipes (le plateau se joue sur le stade Benausse en matinée), les vainqueurs de chaque poule se retrouvant pour une finale qui se jouera, elle, dans l’enceinte de l’emblématique stade Albert Domec (dans l’après-midi). Ainsi, les joueurs du Racing de Saint-Gaudens seront opposés, en demi-finale, à Montpellier et à Avignon : le pensionnaire du championnat d’Elite 1 n’est autre que le tenant du titre et fait, avant coup, figure d’épouvantail (des rencontres de 2×7 minutes ; à 10 h 25 face à Montpellier, à 12 h 05 face à Avignon). L’autre poule sera composée de Palau, Lescure et Limoux. Mais dans le jeu à VII où la vitesse est de mise, les copains de Valentin Dumas, Thibaut Lucas, Carlos Château et autres ont des atouts à faire valoir. Quoi qu’il en soit, ce sera pour les Ours un galop de préparation dans ces conditions officielles avant la réception de Lescure, dimanche prochain et, surtout, le quart de finale du championnat qui se jouera à Jules-Ribet le 1er mai face au vainqueur d’un barrage qui opposera Carpentras à Baho (le 24 avril). Pour que la fin de saison soit belle !
La Dépêche du Midi

La défaite mais le point de bonus pour les Ours

Publié le 15/03/2016

Rugby XIII – Amateurs

Une grosse entame et une très bonne fin de match. C’est en somme ce qu’il faut retenir de ce voyage des Ours en pays Bordealais. Au pied du château de La Réole, les Ours ont su mettre du rythme et de la vitesse, récompensés par les essais non transformés de Thomas Lucas et Carlos Château. Mais voilà. Cela n’aura pas été suffisant pour déstabiliser les locaux qui se sont rebiffés pour mettre à mal la défense saint-gaudinoise. Des Saint-Gaudinois certainement déstabilisés par le carton rouge infligé à Maxime Stéfani, puis un carton jaune collectif à un moment où l’adversaire poussait fort. Pourtant, parce qu’il y a de la force de caractère, les Ours ont su revenir en fin de match grâce à deux essais des expérimentés Chanfreau et Moliner pour aller chercher le point de bonus défensif, toujours très intéressant à prendre malgré une défaite. Bref, un déplacement compliqué d’où les Ours sont revenus avec quelques blessés qui auront 15 jours pour se remettre sur pied. En effet, le week-end prochain, les hommes d’Arnaud Dulac seront au repos pendant que Lescure recevra La Réole pour le compte de ce mini-championnat à 3 équipes. Le prochain match des Ours sera à Jules-Ribet, le 27 mars, pour la réception de… La Réole et une revanche déjà attendue.

À La Réole, La Réole bat Racing Saint-Gaudens sur le score de 29 à 18.

Pour le Racing : 4 essais de Lucas (7′), Château (11′), Chanfreau (70′), Moliner (78′). 1 transformation Lucas (70′).

Racing Saint-Gaudens : Jordan Stéfani, Marsand, Telaï, Château, Lucas, Dumas (o), Lorjou (m), Coyle (cap), Maxime Stéfani, Chanfreau, Tresacasa, Moliner, Sentenac. Sur le banc : Diaz, Caparros, Maclou, Navarre.
Éric Sentucq

source

Golfeursdusaumurois |
Canicross passion |
ASEGF SECTION NAUTIQUE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tice4eps
| la page des carpistes
| Stefootvintage